history back  docs home...

«Mariés depuis un an, ma femme et moi voulons des enfants. Mais nous nous demandons parfois si nous saurons les éduquer pour qu’ils respectent les autres»
Enseigner le respect (Der Respekt oder die Achtung...")

SAGESSE par Rosette Poletti - Le Matin Dimanche, du 1.3.2015, page 79

Notre correspondant poursuit:
«Samedi dernier, nous mangions dans le restaurant d’un commercial. Il y avait un couple avec deux enfants de 5 et 7 ans environ, qui n’ont pas cessé de se chamailler, de hurler, de jouer avec leur nourriture et de déranger tous ceux qui mangeaient à proximité. Pendant l’heure où ils ont été là, les parents n’ont rien dit, rien fait, pas levé le petit doigt pour les calmer. Pour finir, ils les ont emmenés sans pouvoir leur mettre leur manteau, sans débarrasser leur table, dans une totale impuissance. Nous étions abasourdis, ils auraient vraiment eu besoin de Super Nanny. Comment peut-on laisser des parents préparer ainsi de futurs terroristes?»

Notre correspondant raconte d’autres anecdotes avec des petits encore plus jeunes et des parents impuissants. L’absence de limites peut, selon lui, amener ces enfants à des actes de délinquance graves.


    Anmerkungen: "Erziehen" ist eigentlich gar nicht nötig, wenn man das gute Beispiel gibt. Das bedeutet auch,
  • dass man nicht befiehlt, sondern bittet,
  • dass die Kommunikation klar ist,
  • dass ein Nein ein Nein ist und ein Ja ein Ja,
  • dass die Kinder selber entscheiden dürfen und Verantwortung tragen.
    Das ist oftmals viel früher als manche Eltern meinen.
  • dass die Kinder nicht dauernd überwacht werden,
  • dass man nicht anstelle der Kinder antwortet.
    Vergleiche die Artikel über Helikopter-Eltern.
    Helmut Lubbers, 1.3.2015

Limites et repères sont essentiels

Mettre un enfant au monde aujourd’hui représente un acte de foi. Mais ceux qui naissaient entre 1940 et 1945 arrivaient aussi dans un contexte très compliqué. Ce qui a changé, c’est l’incapacité croissante de nombreux parents à poser des limites claires, fermes et bienveillantes à leurs enfants. Pourtant, les livres, les cours, les écoles de parents, les spécialistes ne manquent pas mais ceux qui auraient le plus besoin de soutien ne le demandent pas. Et il n’y a pas de cours obligatoires pour être parent alors qu’il y en a pour prendre un chien ou conduire une auto!

Pourtant, quelques points essentiels, donnés par des spécialistes de l’éducation, comme le Dr Robyn Silverman, font comprendre que quelques règles simples permettent de vivre harmonieusement avec ses enfants. L’essentiel est d’enseigner la politesse et le respect de l’autre. Dès que l’enfant commence à parler, il doit apprendre à dire «merci», «s’il vous plaît», «bonjour» et «au revoir». Mais lui faire répéter cela s’il n’en voit pas l’application autour de lui ne sert à rien car il apprend surtout par l’exemple. «Ce que tu es crie si fort que je n’entends pas ce que tu dis!» dit un proverbe chinois. Quand les parents font ce qu’ils enseignent tout va beaucoup mieux. Des relations polies et respectueuses des parents entre eux et envers leurs enfants favorisent l’émergence relations semblables des enfants vers les adultes qui les entourent.

On ne peut pas traiter de «conasse» la personne qui roule un peu trop lentement et penser que l’enfant dans la voiture ne prendra pas cela pour une permission implicite d’utiliser ce terme. Tout manquement aux règles de politesse doit être mentionné et expliqué. Avoir de grandes affiches prônant le respect dans le monde du sport ne sert à rien s’il n’es pas appliqué par les parents et les responsables. Il est essentiel aussi de valoriser les bons comportements des enfants: «Je suis fier de toi, tu as été très poli avec ce monsieur!» Autre aspect essentiel: la constance. Les règles ne doivent pas varier en fonction des circonstances et de l’environnement, les consignes doivent être claires et ne pas changer. Les limites, si elles sont raisonnables et posées avec fermeté et bienveillance, sont nécessaires à l'enfant, car elles le sécurisent et lui permettent de se structurer pour bien grandir. C’est ce que les parents du restaurant n’ont pas compris. Il ne s’agit pas de crier, de menacer, mais de demander avec fermeté et constance en étant convaincu que l’enfant peut se comporter correctement.

Le Dr Silverman donne dix points aux parents qu’elle accompagne:
1. Soyez un modèle de ce que vous demandez à votre enfant: vous voulez qu’il le fasse, faites-le aussi.
2. Exigez de lui le comportement adéquat.
3. Enseignez-lui le comportement, expliquez ce que vous exigez et pourquoi.
4. Complimentez-le s’il se conduit bien.
5. Parlez ensemble. Commentez le comportement d’autres enfants qui ne pratiquent pas les règles élémentaires de politesse et l’effet boomerang que cela aura sur eux plus tard.
6. Corrigez les erreurs: il s’agit d’être ferme et clair tout en étant bienveillant.
7. Aidez l’enfant à prendre conscience de ce qui est respectueux et de ce qui ne l’est pas et exigez la politesse.
8. Faites preuve de compréhension et enseignez à l’enfant à dire ce qu’il ressent plutôt qu’à utiliser des gros mots.
9. Soulignez le bien-être que l’on peut éprouver à manifester un comportement adéquat et à être apprécié par les autres.
10. Petit à petit, l’enfant trouve du plaisir à avoir un bon comportement et choisit lui-même de manifester du respect et de la politesse.

Il faut de la patience et surtout veiller sur son propre comportement. C’est là que se joue l’avenir de notre société! Avoir des enfants aujourd’hui, c'est un grand défi, mais il peut être relevé!


    Anmerkung: In der Tat. Geduld muss man haben, wenn in der Vergangenheit manches schief gelaufen ist. Die Veränderung zum Besseren braucht Zeit. Aber bis zur Pubertät ist es noch verhältnismässig "einfach".
    [Scham und Schuldgefühle helfen nicht. Niemand ist perfekt.]
    Bei geschiedenen Eltern ist äusserst wichtig, dass beide Eltern sich absprechen und die gleichen Regeln anwenden.
    Bei einer Streitscheidung sollen die Kinder nicht als Botschafter missbraucht werden.
    Wenn man im Beisein der Kinder den Ärger über den Streit oder den/die Ex-Partner/in äussert, geraten die Kinder leicht in einen Treuekonflikt. Sie wissen nicht mehr recht, zu welchen Elternteil sie die Treue halten sollen. Und/oder sie spielen die Eltern gegen einander aus, um ihre eigenen Wünsche erfüllen zu können.
    Helmut Lubbers, 1.3.2015

A chacun de vous amis lecteurs, nous souhaitons une très belle semaine.

Avec la collaboration de Barbara Dobbs

A lire «Eduquer sans punition - La sanction éducative en pratique», Philippe Beck. Editions Jouvence.
«La sécurité affective de l’entant», Marie-Dominique Amy. Editions Jouvence
«Apprendre à être parents, un défi créatif», Bénédicte Prévost et Nathalie Leplae, Editions De Boeck.

Source: Le Matin Dimanche, du 1.3.2015, page 79
[© LeMatinDimanche. Réproduction uniquement pour utilisation privée.]

5301org